Coupe du Monde à Besançon, 17 juin 2018

Cette coupe du monde est spéciale pour moi pour plusieurs raisons: tout d’abord il s’agit de la seule coupe du monde qui à lieu en France et donc « à la maison » et quelle joie de se faire soutenir par un public français. Ensuite en 2017 je démarrais sur le circuit international ma premiere coupe du monde et mon premier triathlon à Besançon meme!

Sur place depuis mardi , j’ai pu faire quelques brasses avec ma licorne 🦄 afin de jauger de la température de l’eau en attendant le triathlon de dimanche.
Plus sérieusement, j’ai pu réviser les parcours vélo et fauteuil de course similaires à l’an passé. 😉

 

Dès le départ, j’ai eu de superbes sensations dans une eau à 23 degrés. Il fallait quand même un peu de chance pour sortir sans heurt de l’eau… au vue du peu de visibilité…🙈
Malheureusement, la suite fut moins rigolote. Les montées de Besançon sont redoutables et malgré un rythme stable et constant, je pense avoir manqué de puissance. Attendons le verdict du coach 😳….
La partie la plus « brillante » (attendons le verdict du coach 😂) fut celle du fauteuil, où j’ai pris un max de plaisir.
Lorsque je depose le handbike dans le parc à vélo et commence mon 5 km en fauteuil de course, on me donne comme indication que la néerlandaise est devant moi avec 3 minutes d’avance. La rage de vaincre au ventre, j’ai tout donné pour finalement dépasser la néerlandaise sur la portion de l’arrivée, avec les encouragements d’un public hors norme.

Je termine donc à la deuxième position, juste devant la Néerlandaise et après l’Australienne qui à fait un très bon chrono en Handbike.

Pour être parvenue à ce résultat, je tiens à remercier la Fédération Française de Triathlon, la Région Pays de la Loire, la Ligue Triathlon des Pays de la Loire, la Ville de Saint-Herblain, mon club : St Herblain Triathlon et le Racing Club Nantais.

Merci également aux organisateurs Triathlon Vauban – Besançon, aux bénévoles et à tous les encouragements reçus le long du parcours et à l arrivée!
Ma cousine également qui était avec moi pendant le week end pour m’aider lors des transitions, La course n’en a été que plus belle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *