Comment les rendez-vous galants ont changé l’année dernière

Dans la liste des choses que la crise sanitaire a changé s’ajoutent également les rendez-vous amoureux. Il faut dire que distanciation sociale a beaucoup compliqué les choses. La bonne nouvelle c’est que le nombre d’abonnés sur les sites de rencontres a augmenté. Par contre, pour faire des rendez-vous galants, il faut trouver d’autres alternatives aux classiques dîners romantiques ou sorties au cinéma. Découvrez comment les rencarts ont évolué depuis l’année dernière. 

femme-magnifique

Amour à distance 

Nos habitudes ont complètement changé avec les nouvelles normes de distanciation sociale. Le travail se fait à distance, les courses, les apéros entre amis et bien entendu, les rendez-vous amoureux. Imaginez, vous avez flashé sur quelqu’un sur une application de rencontres et c’est réciproque. Il vous tarde de passer à l’étape suivante qui est celle de la rencontre. Le plus sage est d’abord d’entamer votre histoire à distance. Heureusement, à l’ère de la technologie, vous pouvez vous connecter de diverses manières. A vous d’instaurer vos petites habitudes de couples en naviguant sur différentes plateformes. Privilégiez les appels vidéos en soirée pour vous retrouver chacun autour d’un petit verre de fin et partager un moment pour vous détendre ensemble. 

Des rencontres sécurisées 

Comme le dit si bien le proverbe, « loin des yeux, loin du cœur », pour entretenir la flamme entre deux amoureux, il faut bien programmer la fameuse rencontre. En temps de couvre feu, voire même de confinement, tout cela se prépare. Exit les rencarts où vous pouviez réserver une table auprès de votre restaurant préféré, désormais il faut user de créativité. Parmi les règles qui ont changé, c’est que les endroits publics où vous pouvez vous retrouver sont limités. De même, le rendez-vous s’organisera en journée. De plus en plus de couples qui se sont rencontrés sur les sites de rencontres se donnent rendez-vous au parc, en journée pour se retrouver. Ajoutez à cela, le port du masque, la bise non autorisée et le respect de la distance de un mètre, en somme, rien de très glamour pour un rendez-vous amoureux. 

Monter à la vitesse supérieure 

Les règles ont bien changé en temps de pandémie. On passe plus de temps devant son écran pour flirter, on n’a pas d’intimité pour le premier rendez-vous, ce qui pousse un grand nombre de couples à accélérer les choses. Quand vous rencontrez quelqu’un pour la première fois en vrai, il ne vous reste plus que deux choix : en rester là ou poursuivre la relation. Car en effet, si on ne ressent pas l’envie de revoir la personne, compte-tenu de tout le dispositif à suivre pour un nouveau rendez-vous, on préfère en rester là. Dans le cas contraire, parce qu’on a envie de faire un bout de chemin avec l’autre, on s’investit plus rapidement. Le côté pratique prend le dessus. On invite plus facilement son crush à passer du temps chez soi et de fil en aiguille, il en vient à déposer ses affaires et s’installer. En définitive, la crise sanitaire pousse les célibataires à faire plus de rencontres virtuelles pour les caser dans la vie réelle.